Quels sont les premiers gestes de secours ?


Divers /

En situation de crise, il est normal de vous sentir sous pression et stressé. Cependant, il est indispensable et bénéfique, aussi bien pour vous que pour la personne en situation d’urgence, de connaître les premiers gestes à faire pour secourir. Dans cet article donc, vous allez en apprendre quelques-uns ainsi que quelques numéros à contacter en situation d’urgence.

Un cas critique d’étouffement

Lorsque vous vous retrouvez face à une personne qui s’étouffe, l’objectif est de provoquer une toux pour déloger l’objet qui obstrue la respiration de la victime. Vous pouvez également essayer en savoir plus ... plus sur les différentes options de soins d’urgence disponibles pour vous.

Toutefois, avant que les soins ne viennent prendre le sauvetage en main, vous pouvez commencer par :

  • donner des claques (au maximum 5) entre les omoplates de l’accidenté : ce geste agît sur la poitrine et cause généralement une forte toux chez la personne. Ainsi, elle peut recracher ce qui l’empêche de respirer. Il faut quand même rappeler que cette action peut ne pas marcher. Dans de telles conditions, vous devez passer au second geste ci-dessous; 
  • faire des compressions abdominales : ici, vous devez vous placer derrière la personne et placer un de vos poings serrés entre le nombril et l’extrémité inférieur du sternum.

Si malgré ces premiers gestes de secours le mal persiste et s’aggrave par l’évanouissement de la personne, ne faites plus rien. Recouchez tout doucement la victime et appelez les numéros d’urgence pour venir chercher ladite victime.

Un cas aggravé de saignement

En général, lorsque vous assistez à un accident grave sur la route, la première pensée est de prévenir les secours. Cependant, cela ne garantit pas leur arrivée sur les lieux aussitôt. Il faut donc une personne assez courageuse et surtout ayant connaissance des gestes de secours de premiers ordres pour sauver la vie de l’accidenté. Dans de telles conditions, il est surtout conseillé :

  • de mettre la personne en position horizontale : cela n’a pas forcément une action sur l’état général de l’accidenté, mais certaines personnes ne tiennent pas du tout à la vue du sang. Vous vous épargnez donc une crise d’hystérie qui peut vous faire perdre du temps ; 

 

  • d’appliquer une compresse sur la plaie : il est fortement déconseillé de poser vos mains directement sur la plaie, car elles ne sont pas forcément propres. En revanche, une fois la compresse posée, vous pouvez exercer une force avec vos mains.