Tout savoir sur l’auto-entrepreneuriat


Divers /

La bonne nouvelle en ce 21ᵉ siècle est que vous avez tout ce dont vous avez besoin pour réussir. Presque tout le monde a la possibilité d’entreprendre et seul. En effet, grâce au statut d’auto entrepreneur, le processus classique pour déclarer son entreprise vous est simplifié. Mais bien avant de commencer par entreprendre de façon autonome, il va falloir connaître le maximum de choses sur ce nouveau statut. Voilà ce que cet article vous propose.

À qui est-il possible d’auto-entreprendre ?

L’auto-entreprenariat, est accessible à tout le monde ou presque. En effet, ce nouveau statut est accessible aux étudiants, aux fonctionnaires, aux retraités et même aux dirigeants qui le désirent. Cependant, il existe un certains nombres d’activité, dites réglementées. Vous pouvez entreprendre des activités comme l’élevage de chien. Vous pouvez avoir plus d’informations sur https://www.elevage-valdonne.fr/.
Trois catégories d’activités sont autorisées pour auto-entreprendre :

  • Commerciale
  • Libérale
  • Artisanale

Aides disponibles pour le statut d’auto-entrepreneur

Afin de soutenir les auto-entrepreneurs, plusieurs aides ont été mises sur pied. Aux nombres de celles-ci nous avons : le soutien aux créateurs et repreneurs d’entreprise (Acre) : qui n’est qu’une exonération des contributions sociales durant la première année de travail. Le soutien à la Reprise ou à la Création d’Entreprises (Arce) : qui est un capital afin uniquement réservé aux demandeurs d’emploi bénéficiant de l’ARE. Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (Cape), qui n’est qu’un soutien de la part d’une association pour aider votre entreprise à évoluer. Le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise (Nacre) : qui n’est rien d’autre qu’un programme d’accompagnement par le biais d’un organisme conventionné pour une durée de 3 ans.

La fiscalité liée à ce statut

Les auto-entrepreneurs peuvent choisir de faire un versement libératoire, sous condition. Par le biais de ce dispositif, vous avez la possibilité de verser vos impôts sur le revenu au même moment que vos cotisations sociales. Les auto-entrepreneurs qui vont préférer la méthode classique seront soumis à un prélèvement depuis la source. La Taxe professionnelle a été remplacée par la CFE et est payée qu’une seule fois par an. C’est une taxe qu’on calcule par rapport à la valeur locative dont a fait usage l’entreprise. Les travailleurs à domicile sont aussi concernés par cette taxe.